top of page
  • camilledesbrousses9

La communication Responsable


Aujourd’hui la communication dite classique tend à disparaître, ce modèle économique reposant sur la nécessité de consommer toujours plus, qui encourage le gaspillage et abîme fortement l’écosystème terrestre (climat, biodiversité, sols…) est aujourd’hui de plus en plus critiqué et critiquable. Ce modèle laisse suite à de nombreuses crises environnementales, sanitaires et sociales.


On constate qu’un nouveau modèle de communication vers un marketing responsable fait son apparition, l’économie circulaire. Faire mieux avec moins, basée sur le cycle de vie. Ce nouveau modèle privilégie le recyclage, la valorisation et la réintégration de composants ou de déchets dans de nouveaux produits ou dans un nouveau cycle. Cette économie valorise la promotion de l’usage du produit plutôt que sa possession et les démarches de lutte contre l’obsolescence programmée (qualité, réparabilité des produits…) autrement dit l”ensemble de techniques destinées à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un objet afin d’amener le consommateur à le remplacer plus fréquemment.

Aujourd’hui les Français expriment leur volonté non pas de moins consommer, mais de consommer « mieux » : produits labellisés, locaux, de saison, de seconde main… Ils se déclarent de plus en plus sensibles aux enjeux du développement durable.


Le numérique est son rôle moteur dans la communication.


Avec le développement et la généralisation dite digitale, les plans de communication intègrent systématiquement une dimension numérique avec des sites internet, blog, réseaux sociaux, applications, e-mailings…

Cette nouvelle ère numérique contribue de manière significative à la transition écologique avec les services entre particuliers, réseaux électriques intelligents, surveillance environnementale…

Cependant leur fabrication, leur usage et les services dédiés ainsi que le stockage des données ont un impact croissant sur l’environnement et la société, impact qu’il est possible de réduire.


Quels sont les leviers d’action pour une communication plus responsable ?


  • Éviter le greenwashing.

Le développement durable est devenu un réservoir d’arguments pour les organismes qui souhaitent mieux répondre aux attentes de la société civile, mais on peut rapidement les accuser de supercherie écologique. Il est primordial de comprendre pourquoi le greenwashing pose problème, de maîtriser les règles déontologiques et d’identifier les référentiels en RSE et communication responsable sur lesquels il est bon d’adosser sa démarche.


  • Éco Concevoir un projet éditorial

  • Réduire l’impact du numérique et éco concevoir un service numérique

  • Éco Concevoir un projet audiovisuel

“Lorsque cette démarche est adoptée dès la phase de conception, l’écoconception permet de limiter les impacts environnementaux et sociaux des actions de communication, dans une logique de « juste nécessaire » et de sobriété, sans dégrader leur efficacité. Les différentes étapes du cycle de vie des actions sont considérées : extraction des matières premières et énergie, fabrication, distribution, achat et utilisation, fin de vie et valorisation. Les conseils présentés dans ces quatre chapitres vous permettront de concevoir autrement vos actions, selon leur nature : édition, digital, événementiel, audiovisuel. “


  • Anticiper et gérer une crise environnementale

Toute organisation risque un jour d’être confrontée à une crise, notamment en lien avec les enjeux de développement durable. Lorsqu’il s’agit de communication, le principe fondamental est l’anticipation : identification des crises potentielles, simulation des conséquences, identification des acteurs et des relais de communication, préparation des messages…


  • Faire vivre sa démarche et la valoriser

Il est nécessaire de sensibiliser, d’accompagner et de former les collaborateurs.


Adopter la communication responsable comme nouveau modèle est devenu indispensable.


8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page